LA COMPAGNIE

« La compagnie The Rat Pack est née courant mai 2014 à la suite à de nombreuses discussions entre Peggy Donck et Xavier Lavabre.

Nous étions en pleine finalisation du spectacle “ Il n’est pas encore minuit …“ avec la compagnie XY et nous réfléchissions aux méthodes que nous employons habituellement dans les créations de cirque et du renouveau possible. Nous avons aimé imaginer que l’écriture de cirque dont nous rêvions pourrait aller plus loin si nous combinions dès la genèse du geste circassien le mouvement chorégraphié et la musicalité.

Pour ce faire, nous avons réfléchi au casting idéal pour ce projet et nous cherchions donc des gens qui excellaient dans leur discipline. Peggy avait croisé la route d’un matiste qui l’avait touché de par sa qualité technique et de mouvement.

(Pour la petite anecdote, je ne voyais pas très bien de qui elle parlait et quand elle me cita le nom de la compagnie de ce matiste, je réalisa que c’était mon voisin et ami d’enfance Vincent Maggioni qui en plus de ca me fit découvrir le cirque).

Cela était évident que je devais monter se projet avec lui et qu’il soit à mes côtés pour le porter car en 2011 nous avions déjà écrit ensemble un numéro qui avait très bien fonctionné. C’était la suite évidente de notre parcours ensemble.»

Xavier Lavabre

Vincent Maggioni et Xavier Lavabre 

Le cirque de l’endroit des possibles

Xavier Lavabre et Vincent Maggioni sont voisins. Ils se connaissent depuis toujours. 

C’est à l’âge de douze ans que Vincent fait découvrir le cirque à Xavier lors d’un stage à Nexon. Fascinés, ils se prennent de passion tout en empruntant des chemins différents.

Vincent est un sportif. Sa pratique lui donne le goût de l’effort et de la compétition. Quand le cirque croise sa route, il l’aborde à ses début comme un simple sport mais bientôt il est séduit par la multitude de possibles que recouvre le monde du cirque : pratique technique bien sûr mais également espace de rêve et de liberté.

Il décide alors d’en faire son métier. Il part à 14 ans à l’école de cirque de Châtellerault. Il découvre que le cirque est un monde bien plus vaste qu’il n’imaginait et ce également sur le plan humain. Des joies, des peines, des amitiés indéfectibles se nouent. De sa formation sportive, il garde la motivation d’être le meilleur dans tout ce qu’il touche tout en se rendant compte de l’ampleur de la tâche. 

Il décide naturellement de poursuivre son apprentissage à l’école de cirque de Rosny-sous-bois où il choisit le mât chinois. Cette discipline qui nécessite une forte base très technique lui correspond parfaitement et lui ouvre également les portes de la recherche autour du mouvement. Il passera des heures à inventer de nouvelles phases pour parvenir à compter parmi les machinistes les plus singuliers de sa génération.

Au sortir de sa formation, il co-fonde alors sa compagnie, «100issues» qui tourne actuellement «Idéaux beurre noir », « Le ring» et «Sonate pour quatre». Entre ces deux créations, il travaille avec la Cie Ultimo Momento, Cirque Aléa, Cie Bam et la Cie Kiai.

Xavier quant a lui a été formé par la famille d’acrobates italienne Nicolodi. De 1999 à 2005, elle le forme à l’acrobatie au sol. Il y apprend également la rigueur. Il faut tout simplement être le meilleur dans sa discipline, le travail est incessant, les répétitions sont nombreuses, ne jamais rien lâcher. Cette famille à des codes, la hiérarchie, le respect des anciens… Le cirque n’est pas seulement le temps du spectacle, c’est une vie à part entière.

Il rejoint le Cirque Zanzibar pour la création de « Sang et or », « cabaret Z » et « Hechicero ». C’est à ce moment là qu’il commence une nouvelle discipline, le main à main, auprès de Sebastien Soldevilla et de celle qui deviendra sa voltigeuse Chloé Tribollet. Mais surtout il découvre une autre manière d’aborder le cirque, où les numéros ne sont plus une finalité : Le monde du cirque contemporain, sa liberté et ses possibles s’ouvrent à lui. Il est fasciné et s’engouffre dedans avec ferveur. Il apprend beaucoup auprès de Jeff Odet puis il part en 2009 au Québec où il joue avec Les 7 doigts de la main dans les spectacles « Traces » et « La Vie ». Mais il se sent à l’étroit dans son rôle d’interprète. Alors en 2010, il monte un duo avec Chloé Tribollet qui sera plusieurs fois primés dans de grands festivals. En 2011, la Cie XY leur propose de les rejoindre sur le spectacle « Le Grand C ». Le travail de la compagnie autour des portés, sa manière de l’aborder et l’expérience enrichissante du collectif lui donne envie de poursuivre l’aventure et de participer à la création de “Il n’est pas encore minuit...” en 2014

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now